top of page

De l'Abandon à la Réparation

Dernière mise à jour : 15 mai




Mythologie chinoise:


Nuwa et Fuxi sont des demi-dieux frère et sœur qui ont créé l’humanité. Après un déluge dévastateur, ils se sont retrouvés seuls et abandonnés, avec la responsabilité de repeupler la Terre. Ils ont dû lutter avec leur propre sentiment d’abandon, tout en assumant la responsabilité de prendre soin des êtres humains qu’ils ont créés.

Dans le contexte psychanalytique, la souffrance et l’espoir jouent un rôle central dans la traversée émotionnel des protagonistes. L’abandon, peut être vu comme un catalyseur pour le développement émotionnel et psychologique des personnages. Cette souffrance peut être interprétée comme le résultat d’un traumatisme causé par la perte de leurs proches et la destruction de leur monde connu. Elle peut également être liée à la névrose abandonnique, où les demi-dieux peuvent ressentir un manque d’amour et de soutien, ainsi qu’un sentiment d’insécurité face à l’avenir.

Cependant , malgré la souffrance et l’abandon qu’ils éprouvent, Nuwa et Fuxi trouvent de l’espoir en se tournant vers leur mission de restaurer la vie sur Terre. Leur détermination à créer l’humanité et à prendre soin d’elle leur donne un objectif et un sens, les aidant à surmonter leur propre sentiment d’abandon.



Nuwa et Fuxi


Antiquité : L’histoire d’Œdipe


Dans la mythologie grecque, Œdipe est abandonné par ses parents à cause d’une prophétie disant qu’il tuerait son père et épouserait sa mère. Il est recueilli et élevé par un autre couple royal. Plus tard, il réalise la prophétie, sans le savoir. L’abandon d’Œdipe est à la fois la cause et la conséquence de sa névrose abandonnique. La souffrance d’Œdipe découle principalement de son abandon à la naissance et des conséquences tragiques de la prophétie qu’il a involontairement réalisée. Son sentiment d’abandon et d’insécurité le conduit à des comportements impulsifs et autodestructeurs, tels que tuer son père et épouser sa mère sans en être conscient. Dans une perspective psychanalytique, la souffrance d’Œdipe peut être interprétée comme un complexe d’abandon qui façonne sa personnalité et ses relations. Il est en quête d’identité et de vérité, cherchant à combler le vide laissé par son abandon. Cela le conduit à une série d’événements tragiques qui mènent à sa propre souffrance et à celle de sa famille. Malgré la tragédie et la souffrance qui entourent Œdipe, l’histoire offre également un certain espoir. Après avoir découvert la vérité sur ses origines et ses actions, Œdipe choisit d’assumer la responsabilité de ses actes et de se punir en s’exilant de Thèbes. Cet acte d’acceptation et de responsabilité peut être interprété comme une forme d’espoir et de rédemption pour Œdipe. Bien qu’il ne puisse pas échapper aux conséquences de ses actions, il tente de réparer le tort qu’il a causé en prenant la décision difficile de s’éloigner de sa famille et de sa patrie.



Œdipe


Psychanalyse


Germaine Guex est une psychanalyste française qui a contribué de manière significative à notre compréhension de la névrose d’abandon. Elle a développé le concept de « névrose abandonnique » dans les années 1940 et 1950, en se basant sur ses observations cliniques et ses expériences en tant que psychanalyste. Selon Guex, la névrose abandonnique est caractérisée par une peur intense et persistante de l’abandon, qui découle souvent de traumatismes ou d’expériences d’abandon vécues dans l’enfance. Les individus souffrant de névrose abandonnique peuvent avoir des difficultés à établir des relations saines et stables, car ils craignent constamment d’être abandonnés ou rejetés par ceux qui leur sont chers. Guex a identifié plusieurs symptômes associés à la névrose abandonnique, notamment de l’anxiété, de la dépendance affective, des comportements autodestructeur , des sentiments de honte, de culpabilité et d’infériorité.



Le syndrome d'abandon


La notion de positif aimant et de négatif agressif: 


Ces concepts peuvent être compris comme deux aspects opposés de la manière dont les individus interagissent et se connectent les uns aux autres. Le positif aimant fait référence à la capacité d’une personne à établir des relations saines, aimantes et soutenantes avec les autres. Cela implique des comportements tels que l’empathie, la compréhension, l’écoute active et le soutien émotionnel. Les sujets qui adoptent une approche positive et aimante dans leurs relations sont plus susceptibles de créer des liens solides et durables avec les autres. Dans le contexte de la névrose abandonnique, celui où celle qui reçoit un soutien positif et aimant de la part de ses proches peut être mieux équipé pour gérer et surmonter les sentiments d’abandon et d’insécurité. Cela peut aider à atténuer les symptômes de la névrose abandonnique et à favoriser un développement émotionnel et psychologique plus sain. Le négatif agressif, en revanche, fait référence à des comportements et des attitudes qui sont hostiles, critiques ou invalidants envers les autres, incluant la colère, la manipulation, la domination, le rejet et l’humiliation. Ceux qui adoptent une approche négative et agressive dans leurs relations peuvent causer des tensions, des conflits et des ruptures relationnelles. Pour les personnes souffrant de névrose abandonnique, des expériences répétées de négativité et d’agression peuvent exacerber leurs sentiments d’abandon et d’insécurité, et rendre plus difficile la formation de relations saines et stables.



positif aimant et négatif agressif

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page