top of page

Etre ou ne pas être




"Être ou ne pas être, telle est la question". Prononcée par Hamlet, prince du Danemark dans la pièce éponyme de Shakespeare, cette phrase, bien qu'ancienne, a toujours une résonance contemporaine. Allons, divanquons ensemble !


Psychanalytiquement, "être ou ne pas être" évoque l'ambivalence profonde de l'âme . Hamlet, confronté à la douleur et à la trahison, se demande s'il vaut mieux vivre ou mourir, accepter ou refuser. Cette interrogation sur le sens de la vie et sur l'existence elle-même est universelle. Nous, en tant qu'êtres humains, sommes souvent tiraillés entre des désirs contradictoires, et cette phrase capture parfaitement notre quête éternelle de sens.



Hamlet


Sociologiquement, ces mots parlent de la pression sociétale. Dans une société où nous sommes constamment poussés à "être" quelque chose - réussi, beau, intelligent - ne pas être devient une forme de rébellion, une rupture avec le conformisme.


Historiquement, cette phrase, écrite à la fin du 16ème siècle, reflète les tumultes de l'époque élisabéthaine : les guerres de religion, les découvertes géographiques, les bouleversements sociaux et politiques. Une époque de questionnement intense, tout comme l'est notre période actuelle.

Plaçons cette citation dans le contexte d'un mythe : le mythe de Sisyphe. Selon la mythologie grecque, Sisyphe est condamné à pousser éternellement une pierre au sommet d'une montagne, seulement pour la voir redescendre. C'est le symbole de la futilité et de la répétition. "Être" pour Sisyphe, c'est accepter son sort, "ne pas être" serait abandonner. Mais il persiste, trouvant du sens dans son action malgré tout.



Le mythe de Sisyphe


Contemporainement, cette question résonne fortement dans notre société obsédée par l'identité. Qui sommes nous ? Comment définissons nous notre existence ? "Être" aujourd'hui signifie-t-il la même chose qu'hier ? Et qu'en sera-t-il demain ? Dans une ère de technologie, de réalité virtuelle et d'IA, la définition même de "être" est en constante évolution.

En conclusion, chers auditeurs, "être ou ne pas être" est bien plus qu'une simple réplique théâtrale. C'est une exploration de l'essence même de l'humanité, une question qui, malgré les siècles, demeure aussi pertinente qu'à l'époque de Shakespeare. Et, si je peux ajouter ma propre touche humoristique : la prochaine fois que vous vous trouvez devant une assiette de beignets, rappelez vous la question de Hamlet. "Manger ou ne pas manger, telle est la question !"



Une inconnue

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page