top of page
Rechercher

Radio divan, pour une psychanalyse populaire #10 : le destin.


Contexte

Pour commencer, le destin est comme une force qui dicte ses lois et impose les évènements aux hommes indépendamment de leur volonté. De plus, il n’y a pas d’équivalent en ce que l’homme souhaite le plus connaître : son destin propre. Mais également celui de ceux pour qui il éprouve de l’appétence ou de l’aversion également. Déjà dans la civilisation sumérienne et son épopée du roi Gilgamesh, où le destin du roi est d’être mortel et non immortel. Par-ailleurs, le mythe du roi Gilgamesh est resté dans toutes les pensées comme une référence quant au devenir de l’homme, grâce à la transmission orale entre autre, pendant 2000 ans. Puis, les Babyloniens apportèrent l’astronomie et les premiers lien avec l’astrologie. Quant à la civilisation égyptienne, elle traverse les époques et est encore active comme science du destin de nos jours.


Plusieurs manières de pratiquer la divination

Il y a donc plusieurs manières de pratiquer la divination. Certaines sont plus philosophiques et mathématiques comme le Yi King chinois. D’autres sont plus viscérales. Comme lire l’avenir dans des os de poulets. Chez Platon notamment l’homme est en partie responsable de son destin. De même chez les Grecs, la question du destin est au coeur des tragédies. Antigone , Œdipe , Achille… La personnalité et ses caractéristiques indiquent une pulsion de destin, souvent tragique.

La question du destin en psychanalyse


Quant à la psychanalyse, elle n’est pas en reste quant à la question du destin, bien au contraire. Bien que l’on ne puisse pas parler de concept, le destin est un terme utilisé comme ligne directrice pour le devenir des pulsions. Le destin de la pulsion est la décharge. Pour Freud , le destin est aussi une question d’hérédité. Il marque les possibilités d’un individu, ses limites. On retrouve le parallèle avec le génome. La discipline de l’épigenèse travaille sur l’impact de l’environnement sur les gènes et la façons dont ceux-ci s’adaptent, se transforment selon les interactions vécues. Comme l’atome donc qui conserve ses caractéristiques de mouvement dans son immobilité. La rencontre avec un autre atome déclenche son mouvement.

Choisir la psychanalyse, c’est donc souhaiter agir sur son destin, pour le meilleur de ses désirs. Avec la conscience de la valeur précieuse de ce que chacun place dans la balance de l’espoir d’aller de l’avant. D’y voir plus clair sur le monde et son propre monde, c’est avec tous les sens ouverts que je prends mesure d’un engagement thérapeutique. Concrètement, je citerai cette citation de Siddhârta Gautama dit le Bouddha : Tout bonheur en ce monde vient de l’ouverture au monde, toute souffrance vient de l’enfermement en soi même.


Le destin sur les réseaux, l’actualité

Il y a deux principales catégories. Dans la première, le mot destin est abondamment utilisé dans le titre de séries, de films et de musiques. Dans la deuxième, il s’agit d’histoires des parcours de vie d’hommes et de femmes célèbres. Ce qui est qualifié par le mot destin n’est en réalité que l’histoire passée d’individus ayant eu un impact sur la vie de la cité, que ce soit dans le domaine culturel , militaire , scientifique et politique. Le destin fait rêver, le destin fait peur, le destin nous attire dans nos envies à travers les mystères de notre existence.

bottom of page